Présentation de l'ouvrage

Autre(s) langue(s) disponible(s) : EN

Papiers de Recherche n° 5 | Rapport sur le développement dans le monde - WDR 2015 - Avancées et limites

  • Le rapport novateur de la Banque mondiale Pensée, société et comportement (WDR 2015) ouvre de vastes perspectives, en s’intéressant à la manière dont les humains agissent en fonction du sens qu’ils donnent aux situations où ils se trouvent. Il considère cette manière d’agir comme obéissant à des formes de rationalité locale dont les experts devraient tenir compte. Il englobe les experts du développement dans son analyse des comportements humains, parce que pouvant eux aussi se laisser influencer par les préjugés de leur milieu, prendre pour des évidences ce qui n’est en fait que le produit des filtres produits par les modèles mentaux dont ils sont imprégnés. Nous discutons dans ce papier les progrès inégaux accomplis par le Rapport, selon les aspects visés. Un point fort concerne les manières de s’y prendre pour changer ce qu’on peut considérer comme de mauvaises habitudes. Mais une difficulté provient de ce que le rapport utilise le même terme de modèle mental (ou celui de culture) pour désigner des modèles mentaux plus généraux, liés à de grandes conceptions de l’existence, de l’organisation du vivre ensemble - ce que l’on pourrait appeler des macrocultures, concernant un pays tout entier – par contraste avec les microcultures dont il est question la plupart du temps. Nous examinons les raisons de ce contraste entre l’accent mis par le rapport sur ce qui relève de l’expérience de transformation des micromodèles mentaux et une grande réticence à considérer un usage mieux informé et créatif des macromodèles.
  • Partager :
  • Ajouter aux favoris
Le rapport novateur de la Banque mondiale Pensée, société et comportement (WDR 2015) ouvre de vastes perspectives, en s’intéressant à la manière dont les humains agissent en fonction du sens qu’ils donnent aux situations où ils se trouvent. Il considère cette manière d’agir comme obéissant à des formes de rationalité locale dont les experts devraient tenir compte. Il englobe les experts du développement dans son analyse des comportements humains, parce que pouvant eux aussi se laisser influencer par les préjugés de leur milieu, prendre pour des évidences ce qui n’est en fait que le produit des filtres produits par les modèles mentaux dont ils sont imprégnés. Nous discutons dans ce papier les progrès inégaux accomplis par le Rapport, selon les aspects visés. Un point fort concerne les manières de s’y prendre pour changer ce qu’on peut considérer comme de mauvaises habitudes. Mais une difficulté provient de ce que le rapport utilise le même terme de modèle mental (ou celui de culture) pour désigner des modèles mentaux plus généraux, liés à de grandes conceptions de l’existence, de l’organisation du vivre ensemble - ce que l’on pourrait appeler des macrocultures, concernant un pays tout entier – par contraste avec les microcultures dont il est question la plupart du temps. Nous examinons les raisons de ce contraste entre l’accent mis par le rapport sur ce qui relève de l’expérience de transformation des micromodèles mentaux et une grande réticence à considérer un usage mieux informé et créatif des macromodèles.

Titre : Papiers de Recherche n° 5 | Rapport sur le développement dans le monde - WDR 2015 - Avancées et limites

Collection : Papiers de Recherche

N° : 5


Année : 2015

Langue : FR

Auteur(s) : Alain HENRY, Philippe d'IRIBARNE;ID:2696

Thème(s) : Institutions / Gouvernance / Politiques publiques, ONG

Géographie(s) : Multi-pays